Offre Spéciale Diplomatico - Jusqu'au 22/04 la livraison est offerte (à hauteur de 6,95€)

+ Verres offerts sous conditions : Cliquez ici !

Comment boire et déguster un bon rhum ?

Ce spiritueux issu de la canne à sucre, peut se targuer de proposer aux consommateurs des profils
aromatiques très variés. C’est pourquoi il existe différentes méthodes pour bien déguster le rhum et
ainsi en profiter au maximum.

Quelle est la bonne température pour déguster le rhum ?

Quel que soit le spiritueux que vous souhaitez déguster, il faut savoir que le froid inhibe les saveurs !
Ainsi, pour profiter pleinement des arômes d’un rhum de qualité, celui-ci doit être servi à
température ambiante. Sachez également que la glace dans le verre diminue la concentration des
arômes : un rhum frappé est donc nécessairement plus fade. Le rhum ambré ou vieux peut être
réchauffé doucement dans le creux de la main, vous pouvez aussi tourner légèrement le verre afin
que le rhum libère tous ses arômes ! Un geste de connaisseur.

Bien choisir le verre

Pour saisir l’ensemble des saveurs d’un bon rhum, le choix du verre est très important. Si les cocktails
à base de rhum peuvent se déguster dans un tumbler (un verre à fond plat), les rhums haut de
gamme ne dégagent pleinement leurs arômes que dans des verres de forme tulipe à fond large et
cheminée rétrécie.

Grâce à ce type de verre, le spiritueux dispose d’une surface suffisante de contact avec l’air, laisse
s’échapper les composés les plus volatils et les moins aromatiques, ne retenant que le meilleur. On a
coutume de dire que les arômes du rhum ont besoin d’air et de place pour s’épanouir ! Vous pouvez
également opter pour un verre tulipe muni d’un pied qui vous permettra de faire tournoyer
doucement le liquide, ce qui se fait en début de dégustation pour bien libérer les arômes.


À savoir, les verres à pieds permettent de limiter le réchauffement du liquide et tiennent un peu plus
éloignés les doigts de la bouche et du nez, cela permet de mieux apprécier les saveurs en réduisant le
risque d’odeurs parasites.

Profiter de la dégustation

Sachez qu’une grande partie de la dégustation se fait au nez ! La première étape consiste donc à
observer et à sentir le rhum. Ne mettez pas directement votre nez sur le verre, commencez par
profiter des arômes de loin et amenez progressivement le verre à votre nez. Vous pouvez faire
tourner très doucement le rhum dans le verre afin d’en observer « le corps » : il s’agit de repérer la
formation de gouttelettes sur les côtés du verre et d’en apprécier l’épaisseur, ce qui laissera présager
un rhum plus ou moins “gras” au goût !

En bouche, le rhum doit tapisser le palais pour envelopper toutes les papilles sans provoquer une sensation de brûlure. Les experts conseillent de commencer par quelques gouttes, puis par une fine gorgée et enfin par une vraie gorgée. L’essentiel est de prendre son temps en savourant les accords entre les sensations éprouvées au nez et celles captées par les papilles, dégustez !

Astuces et recommandations

Vous dégustez un rhum pour la première fois ? Commencez par bien choisir le lieu : préférez ainsi un
environnement dont l’odeur est neutre, cela vous permettra de saisir l’ensemble des parfums et
arômes du spiritueux. Comme pour toute dégustation, il est préférable d’éviter au préalable la
cigarette et les plats épicés qui inhibent les saveurs.

Si enfin vous dégustez plusieurs types de rhum, buvez un verre d’eau entre chaque dégustation: en
rinçant ainsi votre bouche, cela permet de ressourcer vos papilles pour mieux comparer.

Le déguster en boisson, dans les plats ou avec les plats

Mais le rhum se déguste aussi en cocktail ou accompagné de plats très variés. Du rhum blanc, ambré ou même vieux, un peu de jus de citron vert ou même simplement un zeste, du sucre roux, c’est le plus simplement du monde que vous préparerez votre ti’punch ou ti’vieux. Agrémenté de glace en été, quoi de mieux pour se sentir en vacances à l’heure de l’apéro.

Le rhum s’utilise aussi dans des recettes de cuisine comme le tiramisu ou les crêpes, où sous sa forme
ambrée ou vieillie, il apporte beaucoup de goût. Nous vous invitons à tester les bananes ou l’ananas
flambés au rhum vieux : un régal. Vous préférez le salé au sucré ? Que diriez-vous de gambas
flambées, légèrement caramélisées et assaisonnées d’un trait de jus de citron ?

La palette aromatique du rhum permet de se faire plaisir en accompagnement d’une grande diversité
de plats. Par exemple un rhum blanc minéral avec des fruits de mer, un gouda accompagné d’un
rhum vieux agricole ou encore un canard à l’orange avec un rhum vieux de mélasse. A tester et
expérimenter tout en se faisant plaisir !

Retrouvez tous nos conseils pour choisir votre rhum dans notre guide de l'expert.